Concilier vie physique et vie sociale : un équilibre pas si simple.

Zoom sur le paradoxe entre bien-être physique et bien-être social

Thu 05 May 2016
23562471-grand-groupe-d-amis-s-amuser-et-boire-de-la-bi-re-dans-un-restaurant.jpg

Pour être en forme, l'activité physique ne suffit pas. 

Une alimentation déséquilibrée ne peut être rattrapée par une multiplication de l'activité physique. Le seul raisonnement calorique ("si je me dépense beaucoup je peux manger ce que je veux") ne tient pas dans le sens où les bonnes matières grasses, les protéines, les vitamines et minéraux ne sont évidemment apportées que par l'alimentation et non par l'activité physique. Or, ces nutriments sont indispensables à la forme physique et à la santé. 

Cependant, la santé ne se définit pas uniquement comme un bien-être physique. L'OMS définissait déjà la santé en 1945 comme un bien-être physique, psychologique et social.  Et c'est sur ce dernier point que je voudrais attirer l'attention et mettre en lumière une difficulté connue de beaucoup de mes élèves (et de moi-même) : la conciliation entre la vie sportive et la vie sociale. 

Apéro, burgers, pizzas, sorties nocturnes (et même after pour certains) rythment la vie sociale de quelques-uns d'entre nous en particulier le week-end. Pour le sportif soucieux de sa santé, une simple sortie au restaurant peut-être un calvaire au vue des plats quasiment toujours déséquilibrés qui sont proposés. A table, avec la famille, les amis ou les collègues, quels regards portent-ils sur vous lorsque vous renoncez au dessert ou aux frites? 

Devriez-vous sacrifier tous ces moments sociaux? Si vous préparez un concours de culturisme, alors sans hésiter il le faudra. Si vous désirez être le plus performant possible ou avoir un physique de magazine, aussi. Mais si vous recherchez la meilleure santé possible, compte tenu des différentes dimensions de la santé, devriez-vous sacrifier une partie votre vie sociale voire vous rapprocher de personnes qui ont la même philosophie de vie que vous? La question mérite d'être posée et il revient à chacun de placer le curseur où il le veut et d'arbitrer.

Pour conclure, je pense que la seule chose qu'un bon coach puisse faire est de vous donner les connaissances diététiques qui vous permettront de gérer votre vie non pas pour avoir un maximum, mais un optimum de santé.